Les cimaises de la galerie de la Fondation Mohamed VI à Rabat abritent les œuvres récentes de l’artiste plasticien Faissal Hmichane du 28 juin au 20 juillet 2018 sous

le signe «  Clair-Obscur ». Natures personnalisées et paysages au style des expressionnistes abstraits, les tableaux connotatifs de cet artiste polyvalent et pédagogue de grand talent sont animés par le plaisir de saisir l’essence de l’existence effective. Ils mêlent styles artistiques occidental et oriental : une source inépuisable d’inspiration pour cet artiste rêveur et aventurier. Son acte de peindre est une invitation au voyage et à la découverte au gré d’une nature onirique qui nous transporte au plus près de notre espace vécu et de ses environnements familiers !

Sa véritable passion pour le néoplasticisme sera assouvie lors de son aventure menée dans le sillage des artistes abstraits. C'est à cette escale qu'apparaît une métamorphose dans l'art de Faissal Hmichane  . A l’instar d’un chorégraphe et sur les traces d’un compositeur, il gère son univers avec sensibilité et doigté. Tâches et figures estompées, ses improvisations picturales se veulent notre référence et notre horizon dynamique qui incarne la vision intérieure (perception, conception et composition) que nous construisons de l’environnement naturel et de la condition humaine.

La nature a toujours été et continue d’être une inépuisable source d’inspiration pour cet artiste plasticien. Elle est le moteur et le motif de maintes créations qui ont bouleversé le cours de son parcours. Il travaille d’après paysage imaginé, mais aussi sur le paysage, dans le paysage et avec le paysage qui ne cesse de lui offrir l’infinie diversité de ses aspects et la richesse de ses techniques picturales. Ses approches peuvent être narratives, métaphoriques ou strictement symbolique. Il s’agit d’impressionnants coups de cœur.

La nature insolite dans ses tableaux se veut introspective. Elle est   tissée à travers une technique mixte comme un terrain d’investigation et d’interprétation subjective in situ ou du moment. A cet égard, Faissal Hmichane abandonne les moyens habituels de la pratique artistique et ses codes conventionnels pour se rendre autrement dans l’esprit du paysage.

Véritable jet de couleurs qui s’enchevêtrent dans des espaces infinis, les œuvres  abstraites de l’artiste peintre Faissal Hmichane  se présentent à l’image d’un acte scriptural éclatant  au rythme de la trace  alchimique d’une action mouvementé   effectuée spontanément.

Les éléments informels s’entrelacent de manière interactive   et subtile dans la totalité de l’œuvre, sans privilégier  aucun centre d’intérêt ni aucune zone de repos.  A l’instar des partitions musicales orchestrées par  les atmosphères, la composition « All over »  met  en évidence des parties plus suggérées  avec des entrelacs plus complexes constituées par des scènes successifs. Une multitude de traces  et des tâches formant une polyphonie visuelle qui évoque, par la texture transparente et limpidité chromatique dominante, la disposition lyrique des unités fragmentées. Cette évocation n’est pas immédiate mais l’aspect focal renforce cette suggestion ; la rhétorique des traits gestuels  prend ici un pouvoir expressif et semble connoter un champ pictographique   où la lumière au sens spirituel du terme percerait à travers un dense espace labyrinthique : espace de la confrontation et temps de la pensée au geste.

La spatialité biomorphique crée des liaisons entre les jets épais et ceux plus subtils. Elle renvoie à la période où Faissal Hmichane a été fasciné par les dessins suggestifs  et les   scènes semi figuratives,   mais sa peinture récente transgresse toute représentation normative, et laisse aux codes plastiques le soin d’exprimer cette fougue, ce qui dynamise  davantage un  concert silencieux  de lumière  sur les traces d’un univers insolite et atemporel. Il s’agit d’une écriture imaginaire, indéchiffrable et illisible.

Les formes fluides  empruntées à la  nature ou aux états d’âme   rappellent  en écho les lumières intérieures de la touche de force et trouvent ses équivalences dans un «  gestualisme» informel à la fois spontané et bien élaboré. Il s’agit d’un langage visuel libre est autonome qui délivre un message universel voué à la diversité et à la pluralité.

Le vocabulaire plastique de cet artiste chevronné  est  radieux et raffiné.

Il  illustre si bien  une perpétuelle mutation  voire une quête constante de perfectionnement, tout en  reposant  sur une  technique  picturale  bien aboutie, ce qui consacre les valeurs esthétiques du tableau-abondance.

Certes, la peinture de l’artiste peintre et designer graphiste   Faissal Hmichane  est un véritable processus créatif toujours à la recherche de liberté. Elle  est   conçue  par rapport à sa carte d’identité  comme un champ d’expression  momentanée, tout en donnant libre cours à ses impressions et à ses introspections. L’enjeu qualitatif est de repenser  autrement l’acte de peindre. Une autre manière pour transcender les frontières des images déjà tracées et stéréotypées.

Khalid Salah