L’art marocain mis en avant par le conservateur du Musée national d’art africain

118

Le Musée national d’art africain de Washington accorde un intérêt particulier à l’art marocain, a indiqué, dans un entretien à la MAP, Kevin Dumouchelle, le conservateur de l’établissement qui fait partie de l’institution «Smithsonian», plus grand complexe de musées et de centres de recherche au monde basés principalement dans la capitale fédérale américaine. «L’art et les artistes marocains restent au cœur de nos projets de collecte et d’interprétation», a confié M. Dumouchelle, à l’occasion de l’escale à Washington de l’exposition «Caravanes d’or, fragments dans le temps», initié avec l’apport du Maroc.
Interrogé sur la politique culturelle du Royaume visant à promouvoir les musées non seulement dans le pays, mais dans toute la région, le responsable muséal a affirmé qu’il s’agit «d’une approche précieuse et importante», se réjouissant «de voir le Royaume mettre en avant et valoriser le rôle stratégique de la culture, tant au niveau national que mondial». «Les institutions culturelles, tels les musées, sont non seulement un levier essentiel pour la préservation, la documentation, la recherche, l’enseignement et l’engagement avec le patrimoine et l’histoire, mais elles sont également d’importants moteurs économiques», a-t-il souligné. Pour ce qui est des partenariats futurs avec le Maroc, M. Dumouchelle a déclaré avoir eu «le grand plaisir de faire plusieurs voyages dans le Royaume ces dernières années pour rencontrer et travailler avec un certain nombre d’artistes au Maroc dans le but de développer un futur projet d’exposition» qui attend de voir le jour. Présentant plus de 300 œuvres d’art couvrant cinq siècles et une vaste étendue géographique, l’exposition «Caravanes d’or, fragments dans le temps» dévoile, entre autres, des contributions inédites du ministère de la Culture, de la Fondation nationale des musées, du Musée Bank Al-Maghrib et de l’Universite d’El Jadida. Pour le public américain, aussi bien initié qu’amateur d’arts et d’histoire, l’événement permet d’apprécier particulièrement le rôle unique du Royaume dans cette histoire panafricaine, mondiale et cosmopolite centrée sur cette région. Organisée par Musée national d’art africain en collaboration avec le Block Museum de l’Université Northwestern, cette exposition s’appuie sur les dernières découvertes archéologiques et historiques pour offrir un aperçu sur l’échange transsaharien médiéval et son héritage.

Comments are closed.